Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 décembre 2013 5 20 /12 /décembre /2013 15:24

 

J'imagine que vous devez vous demander ce qu'il m'arrive !! Rien !   

Quelques travaux dans la maison, quelques séances de ciné par semaine, une machine à coudre au placard, aucun marché de Noël en vue cette année,

un marathon à préparer en 2014, envie de profiter des enfants et une envie folle de peindre plus...

    tout simplement !      

Voilà, la raison de mes vacances sur mon blog !    

Un trendy châle commencé en Août à l'hôpital d'Embrun cet été (mon QG des vacances!) toujours pas terminé,

mais promis je vous le montre avant le 31 décembre (ou comment se mettre une pression de dingue!)     

En tout cas, depuis mon dernier vrai billet où je vous parlais tricot, j'ai:

soufflé quelques bougies...   

 

famille-6744.JPG     

peint quelques toiles...  

 Peinture-6864.JPG   

 

Peinture-6599.JPG

 

 

     peint quelques murs... et aidé à quelques travaux, nouvelle cuisine !


travaux-maison-8175.jpg

 

Et mon Eliott a mis son 42 fillette dans sa 14 eme année ! 

ELIOTT-8241.JPG

    Joyeux anniversaire !

 

Mais venons en à l'humeur de ce billet:

 En effet, je reçois beaucoup de messages me demandant des nouvelles d'Eliott,

comment se passe sa scolarité à Clairefontaine, où en est il dans son traitement, comment grandit-il !  

Tout d'abord, je voudrais commencer par un message d'espoir ! 

Oui, râler ça fait du bien, mais quand ça va mieux, ça vaut le coup de partager également.

 Eliott va bien ! Il est dans l'échange, il discute, s'intérresse plus aux gens, aux choses, se rejouie des évènements qui arrivent... 

Attention, il revient de loin, donc je dis qu'il va bien, tout est relatif ! mais, il va bien quand même :)   

Il a fait son entrée en 3ème en septembre, toujours au Collège Clairefontaine à Duisans. L'année de 4ème s'est correctement passée. Eliott souhaitait changer d'établissement pour cette rentrée, mais après discussion avec les professionnels qui nous entourent, et la psychologue, il n'aurait pas été dans son intérêt qu'il fasse un 4ème établissement pour sa dernière année collège. (2 collèges en 6 ème, Clairefontaine en 5 ème et 4 ème). Finalement, il s'est résolu à faire l'année de 3ème dans le même établissement. Quelques copains sont partis, dont son meilleur ami.

Je suis convaincue d'avoir pris la bonne décision pour cette dernière année de troisième.

Cette année est très moyenne scolairement. Eliott n'apprends pas, ne travaille pas, ne fait pas ou très peu de devoirs. Certains cahiers sont quasi vierges. Sa nouvelle façon de combler des cours ennuyeux est de lire. (Par chance, il lit beaucoup, des enormes pavés épiques, imaginaires, fantastiques.) Il pose son bouquin sur ses genoux et n'écoute plus le cours, par conséquent n'embête personne. Les profs ont fait le choix d'accepter qu'il lise : au moins, il ne dérange pas le cours ! Hé oui vu comme ça ! Sauf que la moyenne générale est de 9.6/20, Eliott est 16eme sur 20 dans sa classe. Eliott a toujours profité de sa très bonne mémoire visuelle et de ses acquis, mais là, ça ne fonctionne plus.

Il aime bien l'internat et ses potes. Il est régulièrement en retard, pour cause d'horaires de cours avancés à son insu:( c'est moche ça ! Faut dire, fumer prend du temps: hé oui, ayé ! Il a trouvé surprenant que je ne m'en apperçoive que maintenant (cet été) alors qu'il fume depuis la cinquième, m'a t il dit froidement !

L'année prochaine reste un mystère pour nous... impossible pour lui de fréquenter une seconde normale dans ces conditions, les profs sont sceptiques quant à l'obtention de son brevet ! reste le CFG (certificat de formation générale, équivalent du brevet d'étude délivré autrefois) ! Rappelons qu'Eliott est un enfant avec de très grandes capacités intellectuelles!

Il ne sais pas ce qu'il veut faire dans l'avenir... il ne parle plus de travailler dans  l'armée, ni du GIGN, mais plutôt de cuisine ou de boulangerie... RDV au CIO le 02 janvier à 10h. 

A part la lecture, les jeux vidéo (que nous limitons aisément), le foot  il n'a aucune passion, pas de centre d'intérêt, aucune envie particulière. Il n'a pas de copains chez nous (l'internat est à 70 km de la maison).

  Eliott est toujours immature, se trouve toujours de toutes les bagarres, il est toujours là au mauvais moment, au mauvais endroit. Eliott aime rendre service, uniquement lorsqu'il le decide, et ce n'est pas souvent.  

Les relations avec ses frères sont beaucoup plus agréables du fait de son éloignement la semaine.  L'internat est la solution pour notre famille. Même si ça a été très difficile pour lui il y a 2 ans, Eliott ne le regrette absolument pas.

Il n'a plus de suivi psycho. Il y a un an, à la demande d'Eliott qui souhaitait parler à un psy, nous nous sommes adressés au CMP près de chez nous. La responsable du centre a trouvé Eliott "trop bien" et nous a dit textuellement: "Tu comprends, tu es disponible que le samedi matin... nos places sont très prises à ce créneau là, et on prend en priorité les cas suicidaires, toi, je te trouve super bien !"

MERCI au revoir ! Mon fils n'est pas suicidaire, mais quel dommage, il va trop bien !!!!

Son traitement, n'a pas changé, il est toujours à 0.5 mg risperdal matin et soir. Je ne sais pas dire si c'est mieux ou pas avec ou sans...

  Je renouvelle le dossier MDPH chaque année (un vrai travail), cela me permet d'obtenir une maigre compensation financière mais néamoins indispensable. Les frais de scolarité ont augmentés: 956 € par mois. 

  Voilà où nous en sommes aujourd'hui avec Eliott.

ELIOTT-6682.JPG

Repost 0
Published by Céline - dans ELIOTT - THADA
commenter cet article
3 décembre 2012 1 03 /12 /décembre /2012 09:22

 

 

ELIOTT 8922

Joyeux Anniversaire mon grand !

Repost 0
Published by Céline - dans ELIOTT - THADA
commenter cet article
24 octobre 2012 3 24 /10 /octobre /2012 21:04

Aujourd'hui est un mercredi particulier ! 

Eliott s'est fait opérer, il en avait vraiment très envie ! Oui, vous avez bien lu: il en rêvait ! Comme on rêve d'un bras dans le plâtre, de béquilles ou d'un appareil dentaire lorsque on a 13 ans et qu'on entre dans l'âge con, oui on peut dire l'âge con ! Vous auriez vu ce sourire de soulagement lorsque le chirurgien lui a annoncé d un air désolé que cette fois, (4 blessures en 1 an) il allait malheureusement devoir lui raboter le ménisque ! 
Alors ce matin, debout 6 heures et rdv à 7:00 à la clinique. 
Eliott toujours en pleine forme et no stress. 
A 9:00 il part au bloc, à 11:30, il revient, il a mal au genou mais ne pert pas son sens de l'humour et entre deux moments d'abandons complets, il me dit en tendant son index : " E.T. téléphone maison !" Ca n'a fait rire que moi ! Ses frères n'ayant pas les mêmes références.


photo-26.jpg


Alors, franchement, en voyant mon Eliott dans cet état de léthargie total, j'ai eu envie de lui faire plaisir pour son retour à la maison.

18:00: Eliott quitte les lieux, avec le vilain morceau de menisque qui l'embêtait depuis plus d'un an !

Et puis on est Mercredi ! Et le mercredi c'est arthroscospie... non, l'autre : gateau !

Alors, vite une idée ! Entre, le BMX, la natation et l'hosto, il me faut un truc rapide !

Des roses des sables... souvenir d'enfance pour moi !

defi-cuisine-mercredi-2081.JPG

Ma recette: 200g de chocolat, 100 gr de végétaline et 100g de sucre

Pas du tout la recette traditionnelle, bcp trop grasse ! Et le gras, c'est pas bon... Beurck

defi-cuisine-mercredi-2085.JPG

defi-cuisine-mercredi-2086.JPG

Mettre le tout au réfrigirateur.

 

Anatole 18/20

Hippolyte 20/20

Eliott ... n'en a pas mangé ! plus faim ! 

c'est malin ! Je vous donne sa note demain.

 

Finalement, tout s'est très bien passé, il est bon pour quelques semaines de repos, de la kinésithérapie et normalement, cela ne sera plus qu'un lointain souvenir.

 



Repost 0
Published by Céline - dans ELIOTT - THADA
commenter cet article
4 juillet 2012 3 04 /07 /juillet /2012 10:47

 

Rappelez vous, c'était le 05 septembre 2011....ICI

Un moment que je n'oublierais jamais, tant il était émotionellemment difficile et en même temps, une grande libération pour toute la famille.

L'internat a été difficile pour Eliott pendant un bon trimestre, puis tout doucement, il s'est habitué au rythme et à la vie de groupe et au plaisir de retrouver ses copains.  

Il a fait de superbes rencontres, pour la première fois de sa vie, Eliott a un VRAI pote, un ami…un vrai, Florian, avec qui il partage tout. C'était marrant de les voir se dire au revoir: trop pudiques pour se prendre dans les bras l'un de l'autre, leur signe de "salut" coutumier des lundi matin et vendredi soir, ne suffisait pas pour se dire qu'il s'appréciait beaucoup et qu'ils allaient se manquer ! Chacun partant retrouver les siens, sachant que la vie est parfois injuste !

Globalement, l'année scolaire et sociale d'Eliott a été en dents de scie. Des périodes faciles à gérer, avec un Eliott agréable et raisonable. Puis, des périodes compliquées, avec un Eliott provocateur, fatiguant et ingérable. Chaque période de vacances avait son lot de surprise… comment va t il être ? Souvent les premiers jours, nous avions un Eliott en manque d'affection heureux de retrouver la maisonnée, puis très vite, Eliott avait du mal à se contrôler. Chaque reprise d'école pour nous signifiait, retour au calme et à un quotidien plus simple à gérer.

Côté thérapie, Eliott a continué le psychodrame (Jouer sa vie sur une scène permet de libérer l'expression authentique de ses sentiments et de ses émotions) à l'hôpital de Lille, avec l'équipe du professeur Delion. La prise en charge en taxi à été acceptée en courant octobre, afin de continuer sa thérapie tous les Mardi soir. Temps un peu long, (1:30 aller-retour plus la séance)  mais indispensable pour Eliott. Thérapie efficace, Eliott pose des mots sur ce qu'il ressent, et prend conscience de son comportement. Il a du recul sur certaines situations, chose encore impossible, il y a un an. Il est plus ouvert à la discussion et cherche le dialogue. (attention dans les bons jours !!)

Eliott est toujours sous traitement ; Risperdal.

ELIOTT 5793

ELIOTT 5790

ELIOTT 5789

A voir cette photo, on se demande où il passe ses heures de cours ! A la plage ?!

 

 

L'inscription en 4 ème est faite dans ce même collège, mais on m'a déjà prévenu…

même si cette année s'est relativement bien passée, l'année de 4 eme sera plus difficile à gérer, car plus stricte. Les éducateurs ne laissent pas passer de comportement limites.

 

Cette école est hors de prix (9 300€ l'année), mais c'est le prix à payer pour retrouver calme et sérénité au foyer. Etre heureux de retrouver Eliott les week end, avoir enfin une relation presque normale et agréable et prendre plaisir à faire des choses ensemble. Mon eliott, je t'aime.

A nous les vacances avec Eliott...!

 

Repost 0
Published by Céline - dans ELIOTT - THADA
commenter cet article
6 septembre 2011 2 06 /09 /septembre /2011 14:25

Lundi 05 septembre, 14h00, était le grand jour pour Eliott.

 

Après avoir hésiter quelques semaines dans le courant de l'année dernière, nous avons enfin mis les pieds à Clairefontaine pour un bon moment j'espère.

Des heures sur internet à la recherche d'une école adaptée, des heures au télephone avec des personnes succeptibles de m'aider afin de bénéficier d'aides et envoyé des dizaines de courrier à la MDPH et organisme, je commence à souffler ! 

Photo-047.jpg

Eliott, noeud à l'estomac, était (visiblement) content. Il a participé à la mise en place de son espace personnel de la chambre (8 lits) dans un dortoir flambant neuf. Photo-042.jpgPhoto-044.jpg

Peu de changements pour Eliott, habitué au grand luxe camping !Photo-045.jpgNous avons rencontré et discuté avec sa professeur  principale, l'infirmière, les deux éducateurs ainsi que le directeur.

L'équipe me semble très professionnelle (vaut mieux !) et bien rodée. Eliott est dans une classe de 18 élèves (14 garçons et 4 filles)  souffrants de trouble de comportement "léger". Les "dys" forment une classe.

 

Eliott nous a regardé quitter le parc le coeur très lourd et les yeux chagrins.

Hier soir, je l'ai eu au téléphone (après quelques problèmes techniques) : "J'veux que tu viennes me chercher Maman, j'tiendrais jamais jusqu'à vendredi...maman c'est trop dur....reviens...."

 

Je révais d'apaisement à la maison, mais je n'avais pas imaginer Eliott dans cet état.

 

Ne pas penser au départ lundi matin !

 

Ne pas penser à Eliott seul dans son lit le soir en train de s'engloutir le kilo de d'haribo pour combler sa peine !

Penser à Eliott lorsqu'il fera le "con" devant ses potes ou qu'il enverra des boulettes dans le dos de sa prof en s'marrant .

Tout d'suite, on est moins triste !!! hein !?

 

Administrativement on en est où :

La MDPH accepte mes deux demandes. La première, AEEH (allocation de base) et la seconde, qui est une aide complémentaire pour frais. L''AVSI est refusée (aide vie scolaire).

 

A ce jour, mon dossiers est transféré à la CAF,  l'organisme payeur de la MDPH.

Je ne suis toujours pas aidée financièrement alors que mon dossier est déposé depuis le 18 Avril 2011.

Eliott est rentré le 05 septembre 2011 au collège sans savoir si j'allais être aidée ou non. 950€ par mois environ, coût de la scolarité, ça mériterait de savoir !

Chaque trajet en train coute 5.20€. (40€ par mois).

 

Ce dernier paragraphe n'est pas une main tendue pour une aide financière, loin de là: (quoique, "à vot'bon coeur messieurs, dames !"  on rigole moins là....) mais ce billet peut être utile à une famille dans le même cas que nous alors...! 

Repost 0
Published by Céline - dans ELIOTT - THADA
commenter cet article
16 juillet 2011 6 16 /07 /juillet /2011 00:03

Où en étions nous dans le parcours atypique d'Eliott ?!

J'en étais restée au 20 mars 2011, date du dernier billet, le concernant.

Eliott a effectivement fait sa rentrée  (en mars) au collège public (et non pas à Sainte Marie à Cassel, comme je l'envisageais), le second collège public de ma ville. On peut dire qu'il a fréquenté cet établissement 3 mois. Sur ces trois mois, Eliott doit être, à une dixaine d'exclusions, des dixaines de courriers pour divers motifs, aux innombrables remarques, avec le souhait de l'établissement et du mien: Eliott doit être intégré dans un établissement adapté et spécialisé. Ses difficultés de concentration et de comportement n'entrent plus dans le cadre d'une scolarité traditionnelle.

Finalement c'est à Clairefontaine pas le centre sportif des bleus ! qu'Eliott fera sa rentrée en 5 ème. Cet établissement accueille 240 enfants de la 6ème à la 3ème. 70 élèves souffrent de trouble de "dys". Les autres, ont tous un trouble du comportement... Hyperactivité... problèmes d'ordre socio-éducatifs....

Eliott avait fait le choix de l'internat et était content... il semblait beaucoup moins motivé depuis le film "Billy Eliot". Il s'est rendu compte que les soirées allaient être longues loin du cocon familial. Seul point positif de ces 4 soirées éloignées de la maison... nous acceptons le téléphone portable, vivement recommandé par les éducateurs. En effet garder le contact avec la famille est primordial.

Cette année a été très éprouvante pour tous et attendons beaucoup de cette nouvelle organisation.

Pour le moment nous profitons des vacances avec un nouveau traitement plutôt bien supporté par Eliott.

Rentrée le 05 Septembre à 14h00 pour les 5 ème.

 

Repost 0
Published by Céline - dans ELIOTT - THADA
commenter cet article
20 mars 2011 7 20 /03 /mars /2011 16:01

Depuis le lundi 24 janvier 2011, Eliott aura fréquenté le collège 3 jours en 8 semaines. Eliott est dehors du temps scolaire, des grandes vacances se sont présentées pour lui en Février/Mars !

Que s’est t il passé depuis tout ce temps exactement ?

Le conseil de discipline a eu lieu de 14 février 2011. Pendant les vacances, nous sommes allés visiter deux collèges spécialisés. Je vous en avais parlé.

Le premier en Belgique, pays où l’on accepte les enfants différents. Seulement, voilà, un enfant de 6 eme qui arrive de France, se retrouve en classe de primaire, soit en l’équivalent CM2. Dans cette école, le niveau est trop faible pour Eliott. La directrice nous a expliqué qu’elle accueillait parfois des enfants sachant à peine lire à 10 ans. Nous avons passé près de 2 heures ensemble, l’assistante sociale de l’école nous a rejoint et informé sur les démarches à suivre pour intégrer une école Belge.  Nous quittons cette école en sachant que celle ci ne serait pas la bonne.

Suite de notre périple, 16h, le même jour, direction, Clairefontaine, près d’Arras. L’endroit est magnifique, le château aurait besoin de quelques travaux (ça tombe mal, je suis déjà prise !). C’est une école de 240 enfants, 70 enfants atteint de troubles de « dys » et les 170 enfants restants, présentent des troubles du comportement. Oui, c’est surprenant, mais tout ce petit monde vit ensemble et tous, sont internes. Chaque classe de 20 élèves (environ) a son éducateur. Le directeur s’intéresse à Eliott dans un premier temps, puis nous explique les particularités de son établissement. Il est un des rare en France avec cette façon de fonctionner. Au fil de la discussion, il nous conseille de refaire un essai dans un collège dit : classique. Je lui parle bien sûr du tarif : 700 €, c’est élevé. Il me retorque que je suis un peu au-dessous, celui-ci est de 890€ sur 10 mois. ( petit sourire marquant ma gène !) Nous quittons l’endroit sans l’avoir visiter. Le principal nous précise que les enfants sont 6/8 par dortoir et que ceux ci vont être rénover cet été.

Il me reste peu de temps pour prendre une décision, je souhaite qu’il reprenne à la rentrée de février. Je cherche une solution… le mieux pour Eliott c’est… je ne sais pas. Est-il capable de re-intégrer une structure normale ? Milieu de semaine des vacances, je me décide, j’ouvre le dossier d’inscription pour Clairefontaine. C’est un endroit fait pour lui, du moins j’essaie de m’en convaincre. Nous nous sacrifierons et je me priverai de sac à main au moins pendant quelques semaines, mais je l’inscris. J’arrive à la page tarifs… ce même petit sourire gèné! Lorsque je fais le calcul de tous les petits à cotés, le transport, la navette, la piscine… nous sommes à, presque 1000 € par mois sur 10 mois. Gloups ! Gros Gloups ! Je referme le dossier et le ré-ouvrirai si besoin est, pour l’inscription de 2011/2012, en prenant mon temps et chercher des aides. Mais pour le moment, c’est trop court.

Le lendemain, j’appelle le principal du collège en lui expliquant mes problèmes d’argent et de choix ! Il prend note de mon appel et dit me tenir au courant. Nous sommes le jeudi 03 mars et la rentrée est le 07.

Mardi 15 mars, (aucune nouvelle de personne entre le 07 et le 15), je reçois un courrier de l’inspection me précisant le nouveau collège d’affection pour Eliott, de prendre contact avec la Directrice, ce que je fais dans la foulée. Nous nous rencontrons le jeudi 17 mars, avec le médecin scolaire, la CPE et l’ancien Directeur afin de faire le point et la passation des infos en prévision d’un PPS.

La date tant attendue est enfin annoncée, Eliott commence sa nouvelle vis scolaire le lundi 21 mars. Non, sans angoisse…

Un aménagement de sa scolarité va être mis en place. Certains cours vont être suivi différemment pour lui. Pas de restaurant scolaire le midi (merci maman !), ni de permanence.

Voilà, pourquoi Eliott est déscolarisé depuis 8 semaines et apparemment cela n’inquiète que moi.

Eliott est content de reprendre les cours.

Hier, samedi, journée porte ouverte du collège Sainte Marie à Cassel. Petite structure de 130 élèves avec 40 internes...ça a bien plu à Eliott. Le directeur accepte Eliott à la rentrée si jamais.... on ne sait jamais !

 

Repost 0
Published by Céline - dans ELIOTT - THADA
commenter cet article
17 février 2011 4 17 /02 /février /2011 11:40

Je ne suis pas une maman formidable...

Sous mes grands air de super maman solide, j'ai mes limites !

Je pleure, je pleure de fatigue, je pleure de rage, je pleure par manque de force, je pleure parce je suis arrivée au bout d' une bataille qui aura duré 13 jours et qui est restée vaine. La sanction est tombée lundi soir: Eliott est renvoyé du College qui l'accueillait depuis septembre 2010.
J'ai passé des dizaines d'appels, rencontré des personnes intéressées par notre histoire souhaitant nous aider. J'avais de bons arguments me semble t il. Mais cela n'aura pas suffit, aux personnes votant pour l' exclusion définitive d' Eliott, à les faire changer d' avis. Je souhaitais qu'Eliott reste au collège avec un emploi du temps adapté, le temps de trouver une autre structure. Mais cette proposition a été refusée. Quand le verdict est tombé, je suis restée sans réaction, pas de haine, ni de colère ... Presque une fatalité.

Alors, maintenant, trouver une école et très vite. Eliott est descolarisé depuis près 4 semaines.

RDV, mardi 22 Février en belgique à Frasnes, école de la communauté française accueillant des enfants avec troubles du comportements, ecole gratuite, internat, 7 élèves par classe. Puis Clairefontaine à Duisans le même jours...

Appel à temoins :  Si vous connaissez quelqu'un qui a scolarisé un enfant dans une de ces deux écoles, accepteriez vous que je contacte cette personne ? En effet, j'aimerai avoir quelques recommandations positives avant de laisser Eliott pour une semaine dans un lieu que je ne connais pas. Merci pour votre aide.

 

 

 

Repost 0
Published by Céline - dans ELIOTT - THADA
commenter cet article
3 février 2011 4 03 /02 /février /2011 09:58

   

 

C'est vrai que je l'aime mon Eliott... mais parfois, les moments passés ensemble sont si difficiles qu'un sentiments de haine s'installe. Le mot est fort et choisit. La vie à la maison est devenue impossible. Tout est sujet à histoires, à disputes, aux crises. Si on rajoute à cela le moment des devoirs, on est au seuil de l'enfer ! 

Lorsque j'ai annoncé au collège que je cherchais une structure plus adaptée pour Eliott, après sa 4ème exclusion, le principal du collège m'a dit qu'il avait également pris la décision de se séparer d'Eliott. Ils ont fait beaucoup pour Eliott et ont été très patients, mais je pense qu'ils ne sont pas capables de gérer ce genre de handicap. J'ai rencontré des personnes compréhensives, humaines et compétentes, mais aussi des professeurs ignorants et humilliants. Nous aurons essayé, je comprends que cela soit difficile pour eux. Ce que je comprends moins, c'est : "Quelle structure pour ces enfants ? "

Le petit bout de ficelle effiloché  qui maintenait Eliott et le collège vient de céder.

Je dois trouver un autre endroit, un autre collège, un autre lieu de vie pour mon fils. Alors, on m'a parlé de l'internat, puisque le foyer vole en éclat. Comme le concerta ou la ritaline, j'étais contre, mais voyant l'état actuel des choses, c'est notre seule solution pour retrouver une vie plus sereine.

Le professeur qui suit Eliott à l'hopital nous encourage. Il a également changé le traitement, terminé le concerta et ritaline mais place au Catapressan. Ce traitement est censé atténuer les impulsions et le coté agressif. Mais depuis Dimanche, date à laquelle nous avons cesser le concerta et, ou le nouveau traitement est mis en place, Eliott est dans un état d'énervement incontrôlable. D'où, son exclusion de l'école mardi.

Maintenant, ma bataille est de trouver une structure adaptée aux gros problèmes de comportement d'Eliott.

 

On me parle de la Belgique, là ou l'approche est différente de la France, ou l'enfant est accepté en tant qu'individut même différent. Internat autonome de Mouscron est à 17 kms de chez nous.

 

Il y a le collège militaire, Eliott souhaite devenir militaire depuis toujours.  C'est surprenant : il cherche le cadre, mais le brave. Mais il existe peu de collège en France qui accueille les enfants à partir de la 6eme. Ils sont deux: Autun (71) et Grenoble. Et puis les conditions pour y rentrer sont dignes de l'armée ! Ca tombe bien, on y est ! Ces endroits plairaient à Eliott. Mais comment faire ?

 

Une autre solution : Clairefontaire à Duisans, près d'Arras. Collège et internat privé, je pense que cela correspondrait Eliott... à vérifier. Un hic : 920 euros le mois.

 

Pour le moment, nous nous préparons aux changements et attendons le conseil de discipline dans 10 jours.

 Eliott...même si tout reste très très difficile en ce moment, je te défendrai tant que que tu seras honnête avec nous et victime d'injustice. Je t'aime, mais quelle galère !

 

Repost 0
Published by Céline - dans ELIOTT - THADA
commenter cet article
2 décembre 2010 4 02 /12 /décembre /2010 21:34


A l'age où les enfants tiennent assis dans leur parc, toi, tu fais tes premiers pas.

Tu as 10 mois.Tu grimpes, tu cours sans avoir la moindre conscience du danger.

A deux ans, tu entres en toute petite section. Très vite, les remarques négatives affluent. Rien ne te résiste. Tu es curieux de tout et en même temps, rien ne semble t'intéresser. Savoir, te plait. A l'école, on te traite de méchant, on me dit que tu es dur, difficile, violent, voire, mal élevé, tu tapes, bouges, n'écoutes pas les recommandations et ne connais pas de limites. Le corps enseignant me regarde parfois de haut, me jugeant parfois trop vite. Je fais de mon mieux, mais je suis épuisée. J’enchaîne : médecin, psy, osthéopathe, magnétiseur, somatologue, acuponcteur... Chaque RDV me donne un peu d’espoir, très vite je réalise qu’il y a autre chose qui te fait agir et réagir ainsi. Mais quoi ?

Ton CP se passe. Souvent je craque. Tu n'est plus seul à la maison, deux frères sont là à tes cotés. Tu es brutal avec eux et ne sais pas y faire. Je sais que tu les aimes, mais la mésentente est déjà palpable. Tu provoques, tu cherches... tu trouves : oui, j'ai hurlé souvent, oui, j'ai tapé rarement, Oui, je suis parfois devenue folle ! Mais, toi que se passe-t-il vraiment ? Seul ton corps parle : des bleus, des coups... Tu te fais du mal. Tu es violent avec toi même.
Tu as six ans et demi, tu souffres terriblement dans ton petit corps.
Notre premier RDV avec un grand professeur va certainement nous donner la clé de la guérison. Je suis à bout, à bout de nerfs. Tu as une capacité à mettre les personnes en face de toi, dans des états indescriptibles. Le professeur, m’écoute pleurer et comprend très vite. La situation est urgente. Il me pose cette question :

- Avez vous déjà entendu parlé de l’hyperactivé ? Avez déjà réfléchis au traitement ? Etes vous pour ou contre le traitement par ritaline ? 

Je lui ai répondu

-J’ai toujours été contre le traitement médicamenteux de cette maladie, mais là, maintenant, tout de suite ; je suis “pour” ! 

Je suis presque heureuse! -Eliott, ta maladie à un nom et un traitement ! You hou !

“Ritaline”... mon premier allié, Ritaline, tu vas sortir Eliott de cette spirale infernale, Ritaline tu vas nous aider, Ritaline, on va s’en sortir... Ritaline, bienvenue, chez nous !!!

Comme toutes les mamans, je suis allée voir sur Internet ce qui se dit sur Ritaline...Concerta. J'ai très vite refermé la page, pour ne plus l'ouvrir !
Alors, c’est vrai, le médicament ne fait pas tout... Il t’aide toi, Eliott à mieux gérer tes troubles de l’attention, à avoir des moments de lucidité et des cris de joie. Aujourd'hui, le "concerta" est entré dans ta vie.
Attention : Aux yeux des gens : un enfant qui prend un traitement est un “vrai-hyperactif”, sinon, c’est un peu comme un “faux” ! Je dis : faux ! C'est pourquoi je préfère le therme "hyperkinétique", au moins je suscite la curiosité sur la maladie, alors qu'"hyperactif" est
associé à une mauvaise éducation.
Aujourd’hui tu as 11 ans...Tu es en 6 eme. Tout est encore très difficile. Cette maladie est mal connue et aucune  strucutre n'est vraiment pour toi. Car oui c’est une VRAIE MALADIE. Et non, ce n'est pas un manque d'éducation ni un problème social !
 
Je ne compte plus le nombre de parents venus me voir à la sortie de l’école, je ne compte plus le nombre d’objets que j’ai cassés par la colère, je ne compte pas non plus les fois ou j’ai imaginé une vie avec un enfant “normal”, je ne compte plus le nombre de signatures dans ton carnet de vie à l’école, mais je ne compte plus non plus, les “je t’aime” murmurés le soir au couché. Par contre je compte les petits déjeuners pris dans la bonne humeur, et les matins sans cris et sans heurts !
Alors, mon Eliott, je te souhaite un très très heureux anniversaire.

Nous sommes sur le bon chemin et je n’abandonnerai jamais le combat, aussi difficile soit-il.
Je t’aime.

 

 

 Qu’est ce que : l’hyperactivité ou l’hyperkinésie ou TDAH ?  ( ce qui suit est tiré du livre : “mieux vivre avec un enfant hyperactif, de Frédéric Kochman”

Dans le centre de notre cerveau, les noyaux gris sont le sièges du déclenchement des sensation de plaisir. Tous les moments de notre vie associés aux sentation de plaisir, au bonheur, correspondent également à l’activité de ces zones : un but inscrit par son équipe de foot ou l’annonce de la réussite d’un examen par exemple. La dopamine, molécule qui permet la transmission d’informations d’une cellule nerveuse à une autre dans le cerveau, joue un rôle crucial dans ce déclenchement du plaisir. Or, le sujet hyperactif semble souffrir d’un manque d’activation physiologique de ces zones du plaisir. En d’autres termes, il ne peut compter sur le déclenchement autonome de ces parties du cerveau, par manque de dopamine. La solution qu’il choisit inconsciemment est d’aller à la recherche active  de sensation pour stimuler la fabrication de dopamine. Concrètement, cela peut se traduire par une prise de risque, la recherche de sensations fortes, l’irrésistible envie de semer le trouble... En effet semer la zizanie dans la vie familiale, en désobéissant ou en provoquant entraîne logiquement une tension familiale, des disputes qui font naturellement monter les taux d’adrénaline, et de dopamine. Les membres de la famille non hyperactifs n’en avaient pas besoin, bien au contraire... En revanche, l’enfant hyperactif se crée ainsi la dopamine dont il manquait. Ce phénomène pourrait expliquer pourquoi certains enfants  hyperactifs semblent si provocateurs, et ont l’air parfois soulagés et sereins après avoir été à l’origine de violentes disputes familiales.

Deux particularités d’un enfants Hyperactif : l’incapacité ou l’extrême difficulté à tenir en place, d’être calme, posé. L’impossibilité ou la difficulté pour se concentrer, maintenir son attention au cours d’une tache donnée.
Les enfants hyperactifs sont comparés à des tornades, ont l’air infatigables au grand désarroi de leur parents. La période du couché est souvent difficile, et ce n’est qu’ensuite que les parents soufflent, épuisés.

 

 

IMG_1621.JPG

 

Ne jugez pas trop vite...

cette désobeissance est une vraie maladie.

L'hyperactif souffre ! (nous aussi, mais bon !)

Repost 0
Published by Céline - dans ELIOTT - THADA
commenter cet article

  
montaine-couture-boutique-pochette 01montaine-couture-boutique-pochette 02montaine-couture-boutique-pochette 03montaine-couture-boutique-pochette 05montaine-couture-boutique-pochette 06

Archives